Rendez-vous le vendredi 11 juin pour la webformation « Ces lieux communs qui n’en sont pas » !

L’Institut de défense pénale propose une nouvelle webformation pratique consacrée aux lieux communs : instrumentalisation de la justice, bénéfice du doute, individualisation des peines, libérations « accompagnées », fragilité des témoignages et reconstruction des souvenirs…  Philippe VOULAND, François SAINT-PIERRE et leur tribune d’experts répondront à toutes vos questions. Ne manquez pas cet événement !

Programme complet et inscription : https://lext.so/5x-a7d

Depuis la crise sanitaire, l’Institut de défense pénale innove avec des webformations qui rencontrent un grand succès : la webformation du 19 mars, consacrée aux « Libertés fondamentales – les mouvements sociaux, laboratoire de la défense pénale », a réuni 60 participants en ligne. Ils ont bénéficié de l’analyse de cinq intervenants majeurs et du point de vue de deux élus, Ugo BERNALICIS et François BAROIN. Dès le 26 juin 2020, la première webformation « Questions actuelles de défense pénale », animée par Clarisse Serre, François Saint-Pierre et Philippe Vouland, a également été suivie par une cinquantaine de pénalistes.
D’autres formations en présentiel se sont tenues en 2020 à Marseille, dont la dernière le 19 septembre sur le thème « Tout dire, comment le dire ? », avec les interventions de François Saint-Pierre, François Martineau, Philippe Vouland, Cécile De Oliveira, Emmanuel Mercinier et Céline Ballerini.
La formation « L’avocat dans la tempête ! » a réuni Vannina Vincensini, Marie Dosé, Hugues Vigier, William Bourdon et François Saint-Pierre.
L’Institut de défense pénale a également organisé avec la Gazette du Palais une journée de formation à à la Maison de l’Amérique latine à Paris, consacrée aux « Procès collectifs : les bonnes pratiques judiciaires » (en matière d’Ecofi, d’accidents collectifs, de santé publique et de pollution)

En 2019, l’Institut de défense pénale a créé l’événement avec sa formation du samedi 19 octobre sur un thème majeur : L’invention des arguments, ou comment un avocat fabrique une défense.
Le 8 juin 2019, nous avions travaillé sur un thème classique : Sexe, Police, Justice. Le 26 janvier 2019, sur L‘avocat face aux nouvelles technologies d’enquête ! Le 6 octobre 2018, journée spéciale 15e anniversaire de l‘IDP : L’essentiel du métier d’avocat pénaliste !

Une précédente journée s’était tenue à Paris, à la Maison de l’Amérique latine, vendredi 15 juin 2018, en partenariat avec la Gazette du Palais, sur un thème d’une particulière actualité : « Facebook, Twitter, Google… : comment protéger et défendre les droits des personnes et des entreprises sur le web et dans les réseaux sociaux ».

Le samedi 10 mars 2018, à Marseille, comme d’habitude, nous avions discuté du thème de : « L’avocat contre les abus de pouvoir », avec Louise Tort, Delphine Boesel, Olivier Morice, Frank Berton, tous avocats, et Elsa Vigoureux, journaliste.

Le samedi 9 décembre 2017, nous avions débattu du thème de : « L’invention des arguments », avec Éric Morain, Claire Doubliez, Roksana Naserzadeh, Alain Molla et Thierry Fillion, tous avocats pénalistes.

Le 23 septembre, c’est le thème de : « L’avocat et le mensonge », dont nous avions discuté avec le philosophe Michel Terestchenko, le journaliste du Monde Franck Johannès, et les avocats Caroline Mécary, Clarisse Serre et Antonin Lévy.

Le vendredi 16 juin 2017, c’est à Paris, avec la Gazette du Palais que nous avions organisé une journée sur le « Droit pénal du travail, prévention, poursuites pénales, défense », avec les avocats Myriam Plet, Claudia Chemarin, Emmanuel Daoud, Philippe Chassany.

Le samedi 1er avril à Marseille, la journée avait été consacrée à : « L’avocat et les stratégies judiciaires », avec Henri Leclerc, Astrid Mignon Colombet, Emmanuel Marsigny, Philippe Vouland, avocats, ainsi que Marie-France Etchegoin et Matthieu Aron, journalistes.

Le samedi 11 février, le thème de : « L’avocat et ses clients », avait été abordé, avec Catherine Glon et Margot Pugliese, Jean-Yves Dupeux et Christian Charrière-Bournazel, tous avocats, et Madame Sophie Gelbert, Directrice juridique de la Compagnie Air France.

Le samedi 5 novembre 2016, c’est le thème de : « L’avocat et le procès équitable », que nous avions traité, avec Jean-Marc Fedida, François Saint-Pierre, avocats, Philippe Dary, magistrat, Mostefa Maouene, professeur de droit, et Marine Babonneau, rédactrice en chef de Dalloz Actualité.

Le 25 juin, la journée s’était tenue sue le thème de : « L’avocat et les secrets », avec Daniel Soulez Larivière, Marie Burguburu et Vincent Nioré, avocats, Renaud Van Ruymbeke, magistrat, Gérard Davet, journaliste au Monde, ainsi que Geoffroy de Lagasnerie, philosophe et sociologue.

Le samedi 5 mars, nous étions revenus à l’un de nos thèmes préférés : « Argumenter, plaider, convaincre, avec Frédérique Pons, Philippe Edmond-Mariette, Bruno Rebstock, Franck Berton, tous avocats, et Isabelle Rome, présidente de cour d’assises.

Le 28 novembre 2015, nous nous étions intéressés à « L’avocat et la preuve scientifique ». Joëlle Vuille, criminologue, Bertrand Ludes, médecin-légiste, directeur de l’IML de Paris, Éric Laffont, consultant en téléphonie (Arcconsulting), mais aussi Claudia Chemarin et Patrice Reviron, avocats, étaient intervenus.

Journée émouvante : Alain Molla s’était retiré de la direction de l’IDP qu’il avait fondé en 2004 avec Philippe Vouland, et avait passé le témoin à François Saint-Pierre, qui anime depuis l’IDP avec Philippe.

Par ailleurs, l’Institut de défense pénale assure des journées spéciales Procédure pénale, en coproduction avec les barreaux qui le souhaitent, comme à Rennes, à Perpignan, à Toulouse, à Grenoble, à Dijon, etc.

Outre-mer, des journées de formation ont de même eu lieu en Martinique en novembre 2013, en Guyane en février 2014, en Guadeloupe en avril 2015. D’autres seront à l’avenir programmées.

Les mardi et mercredi 19 et 20 avril 2016, l’IDP était aussi en Algérie, à Mostaganem, pour intervenir lors du colloque qu’avait organisé l’Université de droit de Mostaganem sur le thème de la bonne gouvernance judiciaire dans une société démocratique.

Tous les détails sur la page Facebook de l’IDP!
Et sur twitter : @idp_Marseille

La défense pénale est un métier

La culture pénale du barreau français, précieuse et fragile, mérite d’être protégée, enrichie et transmise.
Les multiples reformes pénales contemporaines ont accentué le rôle de l’avocat pénaliste
Resituer ce dernier, plus que jamais détenteur d’une vraie spécialité, dans le grand chambardement de la pénalisation de la société est une nécessité qui impose de repenser la formation pénale initiale et continue.
Sous le contrôle salutaire d’un Conseil National des Barreaux fort et doté de pouvoirs normatifs, la formation pénale doit être redéfinie, diversifiée et réévaluée.
Avec notre expérience de pénalistes pour bagage, notre ambition est de contribuer, dans un espace privé, à ce défi de formation
En savoir plus

partenaires privilégiés de l’institut

Alain Molla

Philippe Vouland

François Saint-Pierre

Henri Leclerc

Jean Danet