Samedi 25 juin 2016 à Marseille : L’avocat et les secrets

La prochaine session de l’Institut de défense pénale aura lieu à Marseille le samedi 25 juin 2016, sur le thème : « L’avocat et les secrets », avec Daniel Soulez Larivière, Marie Burguburu et Vincent Nioré, avocats, Renaud Van Ruymbeke, juge d’instruction, Gérard Davet, journaliste au Monde, ainsi que Geoffroy de Lagasnerie, philosophe et sociologue.

Le samedi 5 mars dernier, la journée a été consacrée au thème de : « Argumenter, plaider, convaincre », avec Frédérique Pons, Philippe Edmond-Mariette, Bruno Rebstock, Franck Berton, tous avocats, et Isabelle Rome, présidente de cour d’assises.

Le 28 novembre 2015, la journée avait été consacrée à « L’avocat et la preuve scientifique ». Joëlle Vuille, criminologue, Bertrand Ludes, médecin-légiste, directeur de l’IML de Paris, Éric Laffont, consultant en téléphonie (Arcconsulting), mais aussi Claudia Chemarin et Patrice Reviron, avocats, étaient intervenus.

Journée émouvante : Alain Molla s’était retiré de la direction de l’IDP qu’il avait fondé en 2004 avec Philippe Vouland, et avait passé le témoin à François Saint-Pierre, qui anime depuis l’IDP avec Philippe. Mais Alain était présent lors de ces nouvelles journées de formation, comme il le sera aux prochaines.

Par ailleurs, l’Institut de défense pénale a assuré une journée spéciale Procédure pénale à Rennes, vendredi 25 mars 2016, avec le Barreau de Rennes : une réussite, 135 avocats étaient présents — une formule qui se renouvellera dans divers barreaux pour des sessions d’approfondissement de la technique juridique de la défense pénale.

Et les mardi et mercredi 19 et 20 avril 2016, l’IDP était en Algérie, à Mostaganem, pour intervenir lors du colloque qu’organise l’Université de droit de Mostaganem sur le thème de la bonne gouvernance judiciaire dans une société démocratique.

Tous les détails sur la page Facebook de l’IDP!
Et sur twitter : @idp_Marseille

La défense pénale est un métier

La culture pénale du barreau français, précieuse et fragile, mérite d’être protégée, enrichie et transmise.
Les multiples reformes pénales contemporaines ont accentué le rôle de l’avocat pénaliste
Resituer ce dernier, plus que jamais détenteur d’une vraie spécialité, dans le grand chambardement de la pénalisation de la société est une nécessité qui impose de repenser la formation pénale initiale et continue.
Sous le contrôle salutaire d’un Conseil National des Barreaux fort et doté de pouvoirs normatifs, la formation pénale doit être redéfinie, diversifiée et réévaluée.
Avec notre expérience de pénalistes pour bagage, notre ambition est de contribuer, dans un espace privé, à ce défi de formation
En savoir plus

partenaires privilégiés de l’institut

Alain Molla

Philippe Vouland

François Saint-Pierre

Henri Leclerc

Jean Danet